Les Neuf Soeurs logo Les Neuf Soeurs logo
  • Home
  • Actualités
  • Poèmes "Initiatiques" - "Ce qui dit la bouche d'ombre" de Victor Hugo (1802–1885)

Poèmes "Initiatiques" - "Ce qui dit la bouche d'ombre" de Victor Hugo (1802–1885)

mardi, 20 décembre 2011

Deux Extraits pour "impulser"...

(...) Faisons un pas de plus dans ces choses profondes.

Homme, tu veux, tu fais, tu construis et tu fondes,
Et tu dis : — Je suis seul, car je suis le penseur.
L’univers n’a que moi dans sa morne épaisseur.
En deçà, c’est la nuit ; au-delà, c’est le rêve.
L’idéal est un œil que la science crève.
C’est moi qui suis la fin et qui suis le sommet. —
Voyons ; observes-tu le bœuf qui se soumet ?
Écoutes-tu le bruit de ton pas sur les marbres ?
Interroges-tu l’onde ? et, quand tu vois des arbres,
Parles-tu quelquefois à ces religieux ?
Comme sur le verseau d’un mont prodigieux,
Vaste mêlée aux bruits confus, du fond de l’ombre,
Tu vois monter à toi la création sombre.(...)

(...) De tout ce qui vécut pleut sans cesse la cendre ;
Et l’on voit tout au fond, quand l’œil ose y descendre,
Au delà de la vie, et du souffle et du bruit,
Un affreux soleil noir d’où rayonne la nuit ! (...)

Ceux qui voudront continuer la decouverte de ce poème, le trouveront dans les Contemplations.

NB: Victor Hugo n'était pas Fran-maçon.

© Copyright 1998 - 2019 Les Neuf Soeurs - Tous droits reservés - All Rights Reserved.

Envoyez-nous un email

Nom
Champ requis
E-mail
Champ requis
Objet
Champ requis

Left: 1000

Champ requis
ÊTES-VOUS HUMAIN?